Documentations
Vidéos

#04 –EPISODE 4

Une nouvelle chimie pour le blanchiment des fibres !

Produire des pâtes à papier « plus blanc que blanc » mais aussi plus propres, moins consommatrices d’eau et d’électricité donc plus respectueuses de notre environnement.


LE PITCH !

Le Principe est simple !! Produire des pâtes à papier « plus blanc que blanc » mais aussi plus propres, moins consommatrices d’eau et d’électricité donc plus respectueuses de notre environnement.

En effet, les pâtes chimiques sont généralement blanchies par des séquences faisant intervenir plusieurs stades de blanchiment. Bien que lors de ces dernières décennies, la chimie des stades de blanchiment a été revisitée afin de réduire l’impact environnemental, les usines de pâte kraft utilisent principalement du dioxyde de chlore (ClO2), agent de blanchiment, libérant des composés organochlorés (AOX) dans les effluents. Néanmoins, il est encore possible d’améliorer cet impact environnemental.
C’est dans ces conditions, qu’un nouveau stade de blanchiment, nommé Dalkmod a été développé et breveté par le CTP et le LGP2.
Ce nouveau stade au dioxyde de chlore est réalisé en milieu alcalin en présence d’autres réactifs chimiques conventionnellement utilisés sur les lignes de blanchiment des usines de pâte à papier.

Ainsi diverses études réalisées  sur des pâtes kraft écrues ou semi blanchies de différentes essences (feuillus, résineux, eucalyptus) (indice kappa : 22 à 3) ont permis :

  • De réduire les problèmes environnementaux (DCO jusqu’à - 50%) et (AOX jusqu’à - 70%).
  • De diminuer la consommation en eau et en énergie par l’élimination d’une tour de blanchiment et d’une étape de lavage.
  • D’augmenter la production par réduction du temps  -60 à -180 minutes.
  • De réduire la consommation en ClO2 : jusqu’à -50%.
  • De diminuer les coûts de production jusqu’à 5 €/t (sans optimiser le procédé).
  • Tout en conservant la qualité de la pâte papetière. La viscosité de la pâte, sa blancheur et ses propriétés mécaniques et optiques avant et après raffinage sont équivalentes à la pâte de référence.

C’est un projet  gagnant-gagnant entre CTP et l’industriel !

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous !

Chefs de Projets = Auphélia BURNET et Michel PETIT-CONIL