Documentations
Vidéos

#03 –EPISODE 3

Lamination Humide de MFC*, une barrière aux graisses !

Obtenir de nouveaux monomatériaux d’emballage 100% biosourcés résistants et barrière aux contaminants (dont les huiles minérales), à l’oxygène, et à la graisse…
Comment ? Grace à une nouvelle technologie innovante brevetée par le CTP la Lamination Humide de MFC !


LE PITCH !

L’emballage est nécessaire pour transporter et protéger les aliments mais aussi pour communiquer avec les consommateurs. L’industrie de l’emballage alimentaire, agile pour suivre les attentes des consommateurs et les changements sociétaux, relève aujourd’hui le défi d’améliorer sa durabilité et de réduire son impact environnemental. Différents projets du CTP permettent de participer activement à ces efforts !

Le Principe est simple ! Obtenir de nouveaux monomatériaux d’emballage 100% biosourcés résistants et barrière aux contaminants (dont les huiles minérales), à l’oxygène, et à la graisse…
Comment ? Grace à une nouvelle technologie innovante brevetée par le CTP la Lamination Humide de MFC !

Dans le cadre de différents projets de R&D, les experts du CTP ont développé la technologie de lamination humide d’un film mince de microfibrilles de cellulose (MFC) sur un papier ou carton pour la production de nouveaux matériaux d’emballage tout cellulose. Le CTP accompagne également ses clients papetiers dans leurs développements de produits en proposant des essais sur des formats au laboratoire ou en traitant des bobines sur le pilote de lamination humide.

Par exemple le projet européen CelluWiz[1] participe à ce défi en développant deux procédés innovants (la lamination humide couplé à de la chromatogénie) pour produire des emballages uniquement fait en cellulose, qui soient recyclables et compostables et présentant des propriétés barrières indispensables pour emballer les aliments. Projet multidisciplinaire coordonné par le CTP, il regroupe 5 partenaires venant de 4 pays Européens sur 3 ans pour un budget total de 2,8 M€. Ce projet permet de développer une nouvelle génération de matériaux d’emballage. Ces nouveaux matériaux, 100% cellulose, offriront une alternative aux matériaux plastiques existants tout en étant renouvelables, recyclables et biodégradables. A la fin du projet, trois preuves de concept (des boites à hamburger, des gobelets et des barquettes) seront mises en forme à partir de matériaux produits à l’échelle pilote pour démontrer leurs performances techniques et environnementales et valider la pertinence de l’approche.

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous !

Chefs de Projets = Philippe MARTINEZ et Fleur ROL

[1] This project has received funding from the Bio Based Industries Joint Undertaking under the European Union’s Horizon 2020 research and innovation programme under grant agreement No 838056